Association d’aide aux victimes de licenciement

L’Association AVL est là pour vous répondre du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Association d'aide aux victimes de licenciement avocat
“L’AVL est là pour vous aider en cas de licenciement. Les expériences des uns et des autres pourront servir à tous. “

Association aide victimes licenciement AVL introduction

Vous souhaitez en apprendre davantage sur le licenciement pour motif personnel, le licenciement disciplinaire (pour faute), le licenciement pour inaptitude, le licenciement économique ou bien même sur la rupture conventionnelle ? L’Association Victimes Licenciement a été créé pour vous guider et pour vous donner toutes les informations nécessaires afin de tout savoir sur la procédure de licenciement ainsi que sur vos droits en matière d’indemnités de licenciement. Pour cela, nous vous invitons à parcourir les différentes rubriques du site web. Par ailleurs, en cas de nécessité, vous pouvez être mis contact avec des professionnels afin d’obtenir un avis éclairé.

Que puis-je faire en cas de licenciement ?

La première chose à faire est bien entendu de se renseigner sur ses droits afin d’y voir plus clair avant d’entamer toute démarche. L’indemnité de licenciement est perçue par le salarié en CDI (contrat à durée indéterminée) lorsqu’il est licencié et le calcul de cette indemnité est déterminé par le Code du Travail, les conventions collectives, le contrat de travail ou l’usage. Il convient donc dans un premier temps d’étudier selon votre situation si votre indemnité sera calculée d’après le Code du Travail ou d’après un autre contrat selon ce qui vous est le plus favorable. Le Code du Travail prévoit une indemnité de licenciement minimale. Votre convention collective ou votre contrat de travail peuvent prévoir une indemnité plus avantageuse que la loi. C’est après avoir identifié comment sera déterminée votre prime de licenciement que vous pourrez vous intéresser à son calcul.

Essentiel à savoir en cas de licenciement

La procédure de licenciement doit être respectée afin d’être certain qu’il ne s’agisse pas d’un licenciement abusif, irrégulier ou sans cause réelle ni sérieuse. Pour cela, gardez à l’esprit que le licenciement doit suivre les étapes suivantes :
►La convocation par votre employeur à un entretien préalable
►L’entretien préalable au licenciement
►La réception de la lettre de licenciement avec les motifs invoqués
►La contestation éventuelle
►Votre période de préavis avant de quitter l’entreprise
►La réception de la lettre de licenciement
►La rupture effective de votre contrat de travail
Afin de connaître toute la procédure de licenciement parcourez notre site ou contactez nous via la messagerie en haut à gauche de la page.

Vous pouvez nous contacter via la messagerie à gauche de la page. Nous vous répondons sous 24h.

L’association AVL et le licenciement

Compte tenu du nombre important de personnes victimes de licenciement en France, nous avons décidé de nous mobiliser pour informer les gens sur leurs droits en la matière. Que vous soyez victime d’un licenciement économique, d’un licenciement pour faute ou même pour inaptitude, vous conservez des droits immuables qui ne doivent pas être bafoués. Par conséquent, nous tenons à vous informer et vous aider afin que vous soyez épaulés au mieux dans ces moments difficiles. Contactez nous si vous vous posez des questions sur le licenciement que vous subissez ou sur les indemnités qui y sont relatives. Nous pouvons si c’est nécessaire vous mettre en contact avec des professionnels du licenciement (avocats, experts) afin de vous aider.

Actualité licenciement : COVID 19

En raison de l’épidémie COVID 19, beaucoup d’entreprises rencontrent des difficultés économiques et les procédures de licenciement économique ne cessent d’augmenter… L’association d’aide aux victimes de licenciement AVL tente d’apporter son aide à tous les travailleurs victimes de licenciement en raison de la crise.
La situation exceptionnelle ne doit pas être prétexte à négliger les droits des travailleurs qui restent sur le carreau en raison de cette crise. Les licenciements pour motif économique ont rarement été aussi nombreux qu’en ce moment, aussi, nous essayons de mobiliser un maximum de bénévoles afin de répondre à la demande des victimes de licenciement.

A savoir sur le licenciement

Exemples de questions posées à l’association d’aide aux victimes de licenciement

Mon employeur est obligé de déposer le bilan car il ne peut plus faire face aux charges étant donné qu’il ne peut plus travailler. Je travaille dans la restauration et un licenciement économique collectif est envisagé. Comment cela va t il se passer ? Mon employeur n’est pas en mesure de payer ses charges alors pourra t il régler les indemnités légales de licenciement économique ?

je suis actuellement en arrêt de travail depuis 1 an, je suis infirmière dans un SSIAD (soins à domicile, je suis salariée) convention collective. Là je vais prendre rendez-vous chez le médecin du travail pour que ce dernier me fasse une inaptitude à ce poste, au vu de la souffrance au travail que j’ai subi je ne veux en aucun cas retravailler dans cette structure. Pourriez-vous s’il vous plait me dire si je dois par la suite auprès de la direction demander une rupture conventionnelle ou un licenciement pour inaptitude ? J’aimerais comprendre le mode de calcul pour le licenciement pour inaptitude.

Mon fils a pris ses fonctions de professeur des écoles stagiaire il y a 5 ans. 6 mois plus tard il a été victime d’un très grave accident de service (avec 1 mois de coma). L’éducation nationale lui a assuré un salaire à plein traitement pendant 5 ans, puis un demi traitement jusqu’à la date de passage en commission de réforme qui a reconnu l’inaptitude totale et définitive à toutes fonctions au sein de l’éducation nationale, donc licenciement. Du fait de son statut de stagiaire aucun reclassement n’a été proposé ni aucun droit à l’indemnité de licenciement, peut il prétendre à quelque chose ?

Je travaille depuis 8 ans en tant que salarié chez un libraire et c’est une petite boutique. Mon employeur m’a fait part de son intention de me “licencier” en raison du contexte économique puisqu’il ne se paye déjà plus de salaire depuis le début de la crise. Quels seront mes droits en matière d’indemnité car je travaillais à mi-temps ? Je comprends sa position mais dois-je lui proposer une rupture conventionnelle de mon contrat de travail ou un licenciement ? Quelle est la différence concernant les indemnités légales auxquelles je devrais avoir droit ?

Je suis en arrêt, depuis 4 mois suite à un accident de la vie. J’ai subi une accromiophathie à l’épaule droite, depuis et avant l’opération j’avais le bras bloqué. Je travaille en restauration et mon patron m’a fait comprendre que la médecine du travail risque de me déclarer inapte. Puis-je prétendre à une indemnité de licenciement et qui doit faire les papiers ?

Mon entreprise a mise en place un licenciement économique. Je suis dépassé par tout ce que cela implique. Je suis dans le 2eme mois de mon préavis de 3 mois et bénéficie d’un PSE. Actuellement, je ne comprends rien à mes droits, au calcul des indemnités de licenciement, les impacts du PSE et les droits au chômages si je ne retrouve pas d’activité d’ici la fin du PSE. Merci de votre aide.